Ouverture internationale
Arts et culture
Post-bac
Établissement
Inscription orientation
Lycée-Collège
Associations & partenaires
www.francoiscouperin.fr

Espaces privés professeurs, élèves, familles

Mon enfant n’était pas en section européenne au collège, peut-il quand même demander à y entrer au lycée ?

Oui, d’abord parce que tous les collèges ne proposent pas nécessairement cette option et il n’est donc pas question de faire une discrimination par le code postal. Nous avons conscience que tous les élèves qui entrent en seconde ont des niveaux différents, cette hétérogénéité est gérée naturellement par les enseignants.

Mon enfant a suivi une section européenne au collège avec des exigences élevées en anglais ce qui justifie des moyennes plus basses que les autres. N’est-ce pas préjudiciable au moment de la sélection ?

Non, la scolarité en section européenne au collège est prise en compte dans le classement. Ces élèves bénéficient d’un léger bonus pour compenser des moyennes généralement moins élevées en anglais mais qui ne traduisent pas nécessairement une faiblesse dans cette matière.


Mon enfant est un bon élève mais aura-t-il le niveau requis pour être pris en section européenne ? C’est une question qui n’admet pas de réponse car être « bon » est évidemment une notion subjective. L’expérience des années précédentes montre qu’il y a environ 1 place pour 2 demandes. Généralement, il parait difficile d’être pris en section européenne avec une moyenne générale inférieure à 14/20.


Mon enfant est un très bon élève et je veux qu’il intègre la section européenne pour qu’il soit dans une bonne classe même si l’anglais ne l’intéresse pas. Est-ce une bonne stratégie ?

Non, car ce n’est pas l’objectif de la section européenne de devenir une classe pour les élites. L’anglais à « haute dose » (6h par semaine en seconde, jusqu’à 10h en Première littéraire) peut rapidement écœurer un élève peu motivé. Beaucoup d’élèves réussissent une brillante scolarité au lycée François Couperin tout en n’étant pas en section européenne. C’est pour cette raison que nous recrutons sur lettre de motivation car les élèves doivent aimer l’anglais, ou avoir un projet lié à cette langue.


Mon enfant n’a pas été retenu en section européenne, doit-il en faire son deuil ?

Non, pas nécessairement. L’organisation souple choisie par le lycée permet de passer en section européenne en cours de scolarité. Nous pensons qu’il faut récompenser le mérite et si la motivation et les résultats scolaires le permettent, un élève peut intégrer la section, même en cours d’année.


Mon enfant a de grandes ambitions, la section européenne au lycée François Couperin lui permettra-t-il de les réaliser ?

Oui et l’expérience des années précédentes le prouve. Chaque année, des élèves de la SEA obtiennent des écoles prestigieuses ou réussissent des concours sélectifs. Ainsi, depuis sa création, nous avons toujours eu au moins un élève qui obtient Sciences-Po. Paris, sans compter les IEP de province. Chaque année, des élèves obtiennent une place dans les meilleures classes préparatoires de France (Henri IV, Louis le Grand, etc…). La réussite de nos anciens élèves permet ainsi de donner un label de qualité à notre section et à notre établissement.


Mon enfant ne vient pas d’un collège du secteur ou vient du privé, a-t-il les mêmes chances qu’un autre d’intégrer la section européenne ?

Oui car la sélection se fait sur les élèves qui ont été affectés au lycée, quelque soit leur origine. La sélection ne se fait jamais avant cette affectation, envoyer un dossier de candidature à la section européenne avant l’inscription au lycée n’est donc pas utile.


La section européenne oblige-t-elle à certains choix d’option ou nécessite-t-elle d’en abandonner une ?

Non, La section européenne est une option en plus de toutes les autres et ne se substitue à aucune autre. C’est d’ailleurs pour cette raison que la section européenne recrute des élèves qui ont une grosse capacité de travail car l’emploi du temps est chargé. En revanche, il est possible que les élèves de section européenne échappent à l’aide personnalisée, pour des raisons d’organisation, pour soulager leur emploi du temps et parce que ces élèves n’ont généralement pas besoin d’aide.


Quelles sont les qualités attendues chez un élève en section européenne ?

Il faut d’abord de la motivation, un intérêt clairement marqué pour l’anglais et les civilisations anglo-saxonnes. Le nombre d’heures de cours en anglais est en effet conséquent et nous attendons des élèves une participation active aux cours mais aussi aux projets d’ouverture culturelle. Il faut ensuite une grosse capacité de travail car les exigences sont élevées et l’histoire-géographie en anglais et une matière très difficile qui nécessite beaucoup de travail personnel.


J’ai peur que le niveau ne soit trop élevé en section européenne, mon enfant ne risque-t-il pas d’être découragé ?

C’est un risque mais qu’il faut relativiser. Le changement de la troisième à la seconde est brutal et se manifeste souvent par une baisse du niveau des notes. De plus, il peut être perturbant de ne plus être dans la tête de classe quand on l’a été en collège. Néanmoins, nous comprenons bien ces difficultés et encourageons les élèves à les surmonter. Enfin, dans le doute, il vaut mieux essayer que de renoncer considérant qu’il est bien plus facile de sortir de la section européenne que d’y rentrer.


Il existe de nombreux lycées qui proposent la section européenne, alors qu’elle est la spécificité de celle du lycée François Couperin ?

Le Lycée François Couperin a fait des langues une priorité de son projet d’établissement. C’est pourquoi nous avons fait le choix d’avoir des horaires augmentés (6heures hebdomadaires de cours en anglais en seconde) et des groupes limités (généralement, jamais plus de 30) pour donner toute sa place à l’oral. Nous sommes l’un des rares établissements de l’académie à proposer 2 heures d’histoire-géographie en anglais par semaine (contre 1h dans les autres établissements), le seul à proposer des Travaux Personnels Encadrés en anglais (initiation à la recherche scientifique en anglais), l’un des rares à proposer un échange scolaire avec un lycée britannique. Enfin, les taux de réussite à la mention européenne sont parmi les meilleurs de l’académie.


Mon enfant est très bon en anglais mais a des faiblesses dans d’autres matières, n’a-t-il aucune chance d’être pris ?

Il est vrai que la motivation pour apprendre l’anglais et le niveau d’anglais sont essentiels et sont donc pris en compte dans le recrutement. Néanmoins, nous prenons aussi en compte le niveau dans les autres matières, en particulier en français et en mathématiques car la réussite au bac reste la priorité. L’option européenne ne peut donc être envisagée que si les résultats dans les autres matières sont corrects car l’élève doit pouvoir consacrer du temps et de l’énergie à l’anglais et à l’histoire-géographie en anglais.